Culture

Bénin…Que faisons-nous du Vodoun?!

Adeptes_du_culte_Vodoun
Adeptes_du_culte_Vodoun

Polémique sur les réseaux sociaux depuis quelques jours à l’approche du 10 Janvier, date de la fête des religions endogènes au Bénin. Date de la fête du Vodoun pour faire plus simple et plus clair aux yeux de tous. Certains ont estimé qu’ils ont le devoir de défendre le patrimoine légué par nos ancêtres; d’autres ont dit qu’il faut abandonner tout ceci parce qu’étant satanique, pour suivre la voix de Jésus ou de Mahomet. De toutes les façons, ces discussions ne datent pas d’aujourd’hui. Donc, rien d’extraordinaire.

Culte_Egoungoun

Culte_Egoungoun

Un point commun néanmoins, les deux camps parlent du Vodoun et nous rappellent ainsi que c’est une richesse qui nous appartient, qui fait partie de nous. De toutes les façons, nul ne peut véritablement renier éternellement ses origines. Même s’il y renonce, le passé rattrape; à ce qu’on dit.

A la date du 10 Janvier donc, nous clamons notre appartenance à nos richesses. Mais au 11 Janvier, chacun retourne à ses quotidiens préoccupants. Mais au fond, que savons-nous du Vodoun? Que faisons-nous du Vodoun? Puisqu’il est un patrimoine, il devrait servir de levier pour le développement tant prôné! Mais comment s’y prendre?  Aurait-il des sagesses qui, lorsqu’on les applique nous mènent au succès? Y-aurait-il en dessous de ces représentations des plans pour guérir l’Afrique de ses maux, de ses blessures? Questions

v28

En attendant, s’il vous plait, quel est la véritable écriture du Vodoun? Est-ce cela? Ou Vaudou? Ou Vodou? J’ai lu quelque part Voodoo? Est ce écrit en Anglais ou dans quelle autre langue? Dites le nous s’il vous plaît.  Peut-être que les professeurs de langues africaines, béninoises et les dignitaires, les garants de nos traditions pourraient nous le dire et exiger une seule écriture de ce mot. La francisation a pris par là aussi. Cela pourrait être un bon début pour donner leur place à nos valeurs traditionnelles. Bonne fête du Vodoun à tous!

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redis à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la perche! C'est toujours mieux.

Un commentaire

  1. Merci pour cet article ma grande. Moi je pense même que c’est parce qu’on néglige cette culture endogène qu’on évolue pas réellement. Dans d’autre pays le Vaudoun est reconnu et même régie par quelques textes. Une réforme dans ce sens est nécessaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :