Droits HumainsFemmes

Côte-d’Ivoire : face à un contexte restrictif, des femmes DDH réclament plus de formation et de protection

Mars 2020, nous étions en Côte-d’Ivoire.

Des témoignages saisissants. Parmi les 13 Femmes Défenseures des Droits Humains (FDDH), certaines ont exposé le revers de leurs combats. Des luttes en faveur de la Démocratie, de la liberté d’expression et d’action. C’est au cours de la première rencontre trimestrielle d’échanges avec les FDDH et les DDHV. Un rendez-vous pendant lequel le Programme de Renforcement de Promotion et de Protection des FDDH et des DDHV du ROADDH est expliqué aux participantes.

J’ai perdu mon droit pour avoir défendu celui des autres

 

Des témoignages des femmes qui requièrent de la protection et de la formation
Témoignages des femmes DDH en CIV

Des femmes DDH pour plus de formation et de protection

Lire Aussi : Libéria, les FDDH du Mibéria réclament plus d’équité

Pour contribuer à la protection des FDDH et des DDHV dans la sous-région ouest africaine, deux défis majeurs restent à relever. En premier, nécessité de renforcer les capacités des FDDH et DDHV en protection physique et sécurité numérique. Egalement sur les mécanismes de protection des Défenseurs des Droits de l’Homme. En second lieu, un effort de sensibilisation doit être fait aussi bien à l’endroit des populations que des pouvoirs publics. Compte tenu du manque d’information, divers ateliers de formation doivent être animés sur les mécanismes nationaux, régionaux et internationaux de protection DDH et sur les Droits de l’Homme en général. Il faut également outiller les femmes sur le processus de plaidoyer au niveau national, régional et international pour une meilleure protection.

Sensibiliser les femmes DDH

Photo de famille des femmes ivoiriennes DDH qui réclament de la formation et de la protection
Photo de famille des femmes ivoiriennes DDH qui réclament de la formation et de la protection

La CIDDH s’est engagée à remettre en confiance les FDDH et les appuyer en termes d’assurance, de coaching et d’accompagnement. De même, il est nécessaire de renforcer la sensibilisation pour un changement de mentalité de la gente féminine.

Les FDDH des autres régions du pays ont souhaité que le système d’information et de communication soit décentralisé à leur niveau. « Elles estiment que les femmes de leur localité ne connaissent pas leurs droits ». L’Etat, également, doit prendre ses responsabilités. Il doit, notamment, travailler à l’élaboration et au vote d’une loi qui protège mieux les activistes, mais surtout, veiller à son application.

Les Recommandations

Entre autres recommandations, il faut « éviter d’utiliser son charme pour obtenir des privilèges, les  rapports sexuels avec les hommes du milieu des DDH au risque de perdre sa crédibilité et éviter de se rendre seule en cas d’interpellation ou de convocation…».

Lire Aussi : Niger, les FDDH victimes de leur statut de femmes au foyer

Les militants des Droits de l’Homme doivent travailler dans la légalité et en réseau pour plus d’efficacité. Aussi, doivent-ils savoir se replier en cas de menaces répétées et privilégier « la collaboration avec les réseaux, les organisations internationales de promotion des Droits de l’Homme  et continuer à travailler dans l’ombre ».

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :