DROITS DE L'HOMMEFemmes

Droits de l’Homme en Sierra Leone : quand les Femmes DDH et les DDHV libèrent la parole grâce au programme du ROADDH

Sierra Leone, Juin 2020 

Un Programme de Promotion  et de Protection qui libère la parole 

En Sierra Leone, les Femmes Défenseures des Droits Humains (FDDH) et les Défenseurs des Droits Humains les plus Vulnérables (DDHV) libèrent leur parole, font des témoignages de leur vécu sur le terrain.

Sierra Leone : Les travaux de groupe entre les Femmes DDH

C’est au cours d’une rencontre tenue le 10 juin 2020 à Freetown. Ayant réuni 15 femmes et jeunes filles, cette rencontre a permis d’examiner la situation des FDDH et des DDHV et d’y apporter des solutions. Objectif, contribuer à la protection des Femmes Défenseures des Droits Humains  et des Défenseurs des Droits Humains les plus Vulnérables en Afrique de l’Ouest. Ladite rencontre entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme  de renforcement de la promotion et de la protection des FDDH et DDHV dans plusieurs pays du continent. Le Réseau Ouest-Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH) en est l’initiateur principal et le FJS (Foundation For a Just Society), le principal partenaire. La Coalition Ivoirienne des Défenseurs des Droits Humains et la Coalition Burkinabé des Défenseurs des Droits Humains sont les pilotes dudit programme.

Lire Aussi : Sénégal, sensibiliser les chefs coutumiers au travail des FDDH et des DDHV

Renforcer la gestion du programme FDDH et DDHV

Dans le but d’atteindre ses objectifs, le ROADDH a mis en place ce projet. Il s’agit de renforcer la gestion du programme Femmes Défenseures des Droits Humains (FDDH) et Défenseurs des Droits Humains vulnérables (DDHV). Ce renforcement consiste à développer des programmes nationaux de défense des Droits Humains et des Défenseurs des Droits Humains les plus Vulnérables dans les pays membres. Il est prévu dans ce cadre des rencontres trimestrielles pour réfléchir sur leur situation.

Les entraves aux Droits des Défenseurs des Droits de l’Homme en Sierra Léone sont multiples et diverses. Il existe une certaine discrimination due au statut de la femme dans la société. De même, on note un traitement défavorable des FDDH par les services de sécurité. Sans oublier que les FDDH et des DDHV sont souvent victimes d’intimidations, de détentions arbitraires, de tortures. Cette situation crée un manque de confiance dans la police et la justice. Cela complique la collaboration entre les militantes des Droits de l’Homme et la police.

Sierra Leone : activités entre les FDDH et les DDHV

Lire Aussi : ISOC Benin initie Redacthon Wikipédia pour que les femmes écrivent sur les femmes

Propositions de réunions dans les zones à risque

Par ailleurs, face aux diverses menaces, un climat de peur est instauré. Ceci se remarque même à cette rencontre du 10 juin. « Les participantes ont peur de donner un enregistrement audio et/ou vidéo de leurs témoignages ». Pour renforcer la protection des FDDH, l’Etat doit travailler à la mise en œuvre et à l’adoption d’un projet de loi. Afin de les encourager à continuer le travail, il est recommandé de mettre en place une stratégie de motivation en leur faveur. Les FDDH devraient être dotées de moyens adéquats afin de conduire à bien les plaintes.

A l’issue des échanges, il est retenu qu’une prochaine réunion va se tenir au sein des communautés rurales à risque. Ainsi, les FDDH de ces zones pourront faire des témoignages. Ces témoignages seront enregistrés pour mieux accentuer la sensibilisation et renforcer la protection.

 

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :