Droits HumainsFemmes

Mauritanie : Les FDDH n’ont pas une bonne popularité et demandent l’adoption d’une loi de protection

Mauritanie, Nouakchott, Octobre 2020        

Le FONADH (Le Forum des Organisations Nationales de Droits Humains) est de plus en plus soucieux de la situation des Femmes Défenseures des Droits Humains (FDDH) et des Défenseurs des Droits Humains les plus Vulnérables (DDHV) en Mauritanie. C’est pour quoi, le 03 octobre 2020, un programme de renforcement de la protection et de promotion à leur profit a été organisée. C’est sous l’impulsion du Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH).

Ils sont au nombre de 15 à savoir : douze (12) femmes et trois (3) hommes à participer au Programme de Renforcement de la Promotion et de la Protection des FDDH et des DDHV. Déroulée dans 11 pays africains,  le FONADH a conduit ce programme en Mauritanie.

Atelier de travail avec les FDDH et els DDHV au sein du FONADH

« De quelle protection ont besoin les Défenseurs des Droits Humains en Mauritanie ? », c’est le thème autour duquel ont tourné les échanges entre les Femmes Défenseures des Droits Humains et les Défenseurs des Droits l’Homme les plus Vulnérables. Mamadou SARR et Aicha SY LALLA, respectivement Secrétaire Exécutif et Secrétaire Exécutive Adjointe du FONADH ont dirigé cette rencontre. Elle a également fait l’objet de témoignages des acteurs ayant été victimes de diverses formes de violations dans la pratique de leur métier.

Lire Aussi : Bénin, nécessité d’adoption d’une loi de protection des FDDH et des DDHV

La situation des FDDH et des DDHV !

Les objectifs de cette session sont « d’échanger sur la situation des Défenseurs des Droits Humains dans l’exercice de leurs activités en Mauritanie.  Un accent est mis sur les Droits des Femmes Défenseures ; répertorier les formes de violations subies et mettre en place des mécanismes pour renforcer la protection des DDH ». L’ensemble de ses axes va permettre de contribuer à une meilleure protection des FDDH et des DDHV dans la sous-région ouest africaine à travers la formulation d’un plaidoyer. Par ailleurs, plusieurs freins à la protection ont été relevés. Il s’agit du contexte démocratique dans lequel le pays se trouve depuis 2014 marqué par la prise du pouvoir par les militaires et la stigmatisation dont fait l’objet la femme dans la société mauritanienne.

Les DDH sont menacés dans l’exercice de leurs activités

La peur, la méfiance, la jalousie, l’absence de tolérance mutuelle des acteurs et le manque de communication entre les acteurs… sont d’autres facteurs subjectifs qui constituent une entrave au libre exercice des FDDH et des DDHV dans le pays.

En Mauritanie, on observe une flambée de représailles des Défenseurs des Droits Humains par les gouvernants. Aussi, l’ignorance des acteurs des mécanismes juridiques qui protègent les Droits Humains et les DDH. Dans l’exercice de leurs activités, les DDH sont constamment harcelés et surveillés clandestinement. Leurs faits et gestes sont contrôlés. Ils reçoivent des menaces qui touchent très souvent la vie de leurs familles. Les plus déterminés parmi eux sont victimes d’arrestations arbitraires, de chômage forcé, d’emprisonnements…

Lire Aussi : Togo, sécuriser les téléphones portables des FDDH et des DDHV

L’Etat ne protège pas les DDH

Aux dires des acteurs présents à cette rencontre, l’environnement politique et juridique n’est pas favorable à l’exercice des activités des DDH en Mauritanie. Ils sont abandonnés. Le pouvoir public ne s’occupe guerre de leur sécurité aussi bien physique que financière. L’Etat mauritanien est pourtant signataire de plusieurs Conventions et Accords relatifs aux Droits Humains.

Atelier de travail avec les FDDH et els DDHV au sein du FONADH
Atelier de travail avec les FDDH et els DDHV au sein du FONADH

Les participants soulignent qu’il est du ressort de l’Etat de protéger les activistes en leur garantissant de meilleures conditions de travail. Pour le cas particulier des FDDH, les Nations-Unies ont adopté une résolution en 2013. Cette résolution recommande l pays signataires à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des FDDH.

Les populations sont ignorantes du rôle des activistes

Les FDDH et les DDHV n’ont pas le soutien des communautés qu’ils sont censés protéger. Les populations sont ignorantes du rôle des activistes sur le terrain. Il faut remarquer que l’ensemble de ces faits constituent un obstacle à l’exercice de l’activité des Défenseurs des Droits Humains qui sont très souvent obligés d’abandonner faute de moyens.

Lire aussi : FGE au Bénin, plus de 100 jeunes personnes mobilisées pour réclamer leurs droits

Il faut une loi qui protège mieux !

Au-delà de ces maux et des stratégies proposées pour y faire face, des recommandations sont aussi adressées à l’Etat. Entre autres, faciliter l’adoption d’une loi qui protège mieux les Femmes Défenseures des Droits Humains (FDDH) et les Défenseurs des Droits l’Homme les plus vulnérables (DDHV) en Mauritanie.

 

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :