Entreprenariat

Quand on s’appelle Fabroni B. YOCLOUNON à l’ère des réseaux sociaux

« Je me demande comment font les Ivoiriens avec le Nouchi et les Sénégalais avec le Wolof ? Ces deux nationalités mélangent leurs langues locales au Français » Fabroni Bill YOCLOUNON, Béninois. Plus maigrelet que robuste pourtant suffisamment en taille pour faire partie de la NBA, le moins grand d’entre l’équipe étant Isaiah Thomas. A 19 ans, Fabroni B. YOCLOUNON faisait 1,77 m et 1, 80 m en 2019. Il a 23 ans.

Fabroni Bill YOCLOUNON

Amoureux des romans de grands auteurs africains comme Ahmadou Kourouma, Sembène OusmaneEmmanuel Dongala, Olympe Bhêly-Quenum,le journaliste chroniqueur affirme que « ces écrivains ont une façon bien spécifique à chacun pour décrire les tares d’une Afrique drôlement dirigée, une Afrique qui subit les caprices d’une classe dite supérieure, une Afrique où le pauvre sera peut-être toujours pauvre ». Il rajoute que « leur plume a le mérite d’appeler à l’éveil africain qui doit changer le continent » 

Lire aussi: Habib DAKPOGAN, entre le Musicien et l’Écrivain

Fabroni B. YOCLOUNON, ici avec la casquette du chroniqueur littéraire

Cet éveil de conscience auquel appellent ces lectures, il y répond d’une manière doublement positive. En effet, il associe la culture et le numérique pour faire la promotion des langues nationales du Bénin, le Fongbé en priorité.

Lire aussi: Ousmane Alédji « Ils n’ont qu’à rendre la totalité »

Il explique qu’internet est « un outil qui permet de rapprocher les peuples et de valoriser leurs atouts. Et l’Afrique étant le continent culturellement très riche, peut profiter de l’internet pour restituer son histoire niée depuis des siècles ». Il crée alors le concept I AM YOUR CLOUNON.

Littéralement, c’est un mélange de l’anglais au Fongbé qui pourrait signifier : « je suis ton seigneur ». Mais c’est tout faux selon l’auteur. Pour lui, « c’est un concept de motivation ». Derrière cette création, il fait la promotion des langues locales béninoises prioritairement, d’une. Le Fongbé. Avec son groupe d’amis, il conçoit et lance en Janvier 2018, des citations en Fongbé. Il les personnalise au choix et à des dates clés. Ensuite, il confectionne des calendriers toujours dans la même langue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire aussi:Bénin, le mal ressourcé sur wikipédia

En le 10 Janvier 2019, date de célébration de la fête du vodoun au Bénin, il lance les stickers en fongbé. Selon lui, « il serait à plus de 20.000 téléchargements un mois juste après le lancement«  . Les stickers citations en fongbé sont téléchargeables sur Google Play Store.

Ces projets pour la valorisation des langues béninoises sont nombreux. Des citations en Fongbé, en Yoruba ( qu’il a récemment entamé) au clavier en Fongbé, il réfléchit au quotidien sur plusieurs initiatives. Il invite tous les Africains surtout les jeunes de sa génération à trouver des moyens de faire sourire et de faire danser le corps et l’âme du continent noir à travers la réussite de ses enfants.

Voici une portion de l’interview réalisée avec lui en mode vidéo mobile.

 

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redis à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la perche! C'est toujours mieux.

2 commentaires

  1. Waoh ! Je suis séduit par le référencement de l’article. Que Ganiath me permette d’insister sur cet aspect. Ce n’est pas toujours évident.
    J’en viens maintenant à l’article. Je suis honoré. Merci infiniment. C’est un stimulant. #IamYourClounon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :