Numérique

Rencontre avec Ramanou BIAOU gagnant du premier prix Dr. Tarek Kamel 2020

''La création d’un cadre tel que le Bénin DNS Forum dans d’autres pays serait un formidable outil ''

User Rating: Be the first one !

Ramanou BIAOU est un jeune béninois, spécialiste en CyberSécurité et en variabilité dimensionnelle des systèmes internet. Il est l’actuel président du Chapitre Bénin d’Internet Society. En 2015, il a créé la première édition du Bénin DNS Forum, une rencontre multi-acteurs où à travers plusieurs activités, des centaines de participants échangent sur le système des Noms de Domaines DNS, et les protocoles de sécurité autour de l’Internet. Une première au niveau local en Afrique. Au lancement, le lundi 19 Octobre de la cérémonie officielle de l’icann69, il a été distingué en recevant le premier prix du Dr. Tarek Kamel 2020 pour ses initiatives en matière de renforcement de capacités et son engagement dans l’écosystème de la gouvernance de l’Internet. Pour lui, ce prix est le fruit d’une oeuvre collective. Nous lui avons posé 5 questions. 

Ganiath BELLO: 1 : parlez-nous du Prix Dr. Tarek Kamel 2020

Feu Dr. Tarek Kamel

Dr. Tarek Kamel Award for Capacity Building” est un prix créé en l’honneur du regretté Dr. Tarek Kamel, un pionnier de l’Internet connu pour ses contributions à la gouvernance mondiale de l’internet. Au moment de son décès, Tarek Kamel était le conseiller principal du président de l’ICANN et le vice-président senior en charge de l’engagement des gouvernements et des organisations intergouvernementales. C’est un prix qui annuellement récompense les membres de la communauté de l’ICANN pour leurs efforts significatifs dans le développement des capacités dans des domaines liés à l’internet, sa gouvernance, sa sécurité et particulièrement dans la mission de l’ICANN. Le prix est remis lors de la cérémonie de bienvenue de l’assemblée générale annuelle de l’ICANN.

Je suis très honoré d’être le premier à recevoir ce prix inaugural.  Cela est une très belle reconnaissance pour notre communauté et son engagement.

Ganiath BELLO: 2 : Quelles sont les actions qui ont été menées et qui ont conduit à cette distinction?

Je ne pourrai certainement pas tout citer. Il s’agit d’une conjugaison d’actions notamment, l’engagement global à l’ICANN depuis 2011, Engagement dans la gouvernance de l’Internet au niveau local régional et International, ma participation en tant que modérateur formateur pour les cours en ligne ISOC et particulièrement le Programme Bénin DNS Forum et ses activités Woman DNS Academy  et DNSathon dont je donnerai ici les les détails.

J’ai créé en 2015 la première édition du Bénin DNS Forum. C’est le premier Forum local sur le DNS au niveau africain qui traite des sujets liés aux ressources critiques de l’Internet, du système des noms de domaines et sur la sécurité de l’Internet. À la première édition, je n’avais aucune idée de la réceptivité de la communauté sur de telles thématiques. Cette première édition a eu un succès avec 92 participants. Le Bénin DNS Forum est rapidement devenu un événement majeur sur l’apprentissage et le renforcement de capacités autour des technologies de l’Internet.

Ramanou BIAOU à gauche et Pierre DANDJINOU, Vice-Président ICANN pour l’Afrique à droite pendant le forum public du Bénin DNS Forum en 2018

À partir de la deuxième édition en 2016 du Bénin DNS Forum avec la participation de plusieurs organisations de la communauté, notamment, ISOC BENIN, IGBANET, FGI BÉNIN, FemTIC&Dev et ABCPN, nous avon

s travaillé ensemble et renforcer les capacités de ce programme  avec plusieurs autres initiatives. D’abord par le Programme Woman DNS Academy pour encourager la participation des femmes à l’écosystème du DNS.

Le Programme Woman DNS Academy est une formation certifiante de haut niveau exclusivement destinée aux femmes et gratuite sur le développement de compétences en ingénierie des technologies DNS, DNSSEC, de la sécurité Internet et du Business autour des noms de domaines. La qualité et l’intérêt régional porté au programme ont permis de créer en Côte d’Ivoire en 2018 avec l’organisation FemmeTic et Développement la première édition du programme Woman DNS Academy. Depuis sa création en 2016, le Woman DNS Academy a permis de former 100 femmes provenant de plusieurs pays d’Afrique : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Nigeria, Togo. Pour continuer à former la communauté et renforcer les capacités par la pratique, nous avons créé en 2017 le DNSathon (Hackathon sur le DNS).

Le DNSathon est le hackathon collaboratif sur le DNS et a été introduit dans le programme du Bénin DNS Forum suite à l’intérêt manifesté par la communauté d’apprendre et comprendre l’implémentation technique de la hiérarchie DNS. C’est le meilleur cas d’école d’apprentissage par la pratique. Le DNSathon permet particulièrement de mettre en pratique les aspects théoriques découverts lors des présentations au niveau du Forum. Le DNSathon mobilise pendant environ 2 jours plus de 80 participants ayant différents profils pour construire ensemble et mettre en place un prototype de l’Infrastructure DNS de bout en bout (Root, Registre, Registrar, Resolver) avec implémentation de l’extension de sécurité DNSSEC. 

Le DNSathon depuis sa création a permis de techniquement renforcer la capacité de plus de 230 personnes de la communauté techniqueNous avons aussi partagé notre expérience locale au niveau régional. Cela a permis d’accompagner le Tchad pour la mise en place et l’organisation de son premier DNS Forum local en 2019.

Ganiath BELLO: 3 : Quelles sont les résultats issus de ces actions?

Nous avons réussi avec les comités d’organisation de chaque année à activement préparer notre communauté sur les questions et enjeux liés à la gouvernance et au développement de l’Internet. En plus d’avoir participé à la formation de nombreux jeunes africains sur la sécurité et l’administration des systèmes Internet avec Internet Society, nous avons réussi à travers  le Bénin DNS Forum à sensibiliser et à former depuis plus de 5 ans plus de 2000 personnes au Bénin et dans la sous-région ouest africaine sur le fonctionnement de l’Internet, les ressources critiques de l’Internet, le système des noms de domaine et l’engagement dans l’écosystème de la gouvernance de l’InternetLes différents programmes du Bénin DNS Forum ont également permis à plusieurs jeunes de s’engager dans l’écosystème de l’ICANN et dans la gouvernance de l’Internet (IETF, IGF, ISOC, Etc). De nombreux talents ont également pu être développés et aujourd’hui le Bénin est l’un des rares pays disposant de plusieurs spécialistes sur les questions de mesures des indicateurs de l’Internet et de gestion des ressources critiques de l’Internet.

Ganiath BELLO : 4 : C’est grâce à l’initiative du Bénin DNS Forum que vous venez de recevoir ce prix, que conseillez vous aux pays africains qui  n’ont pas encore mis en oeuvre une initiative du genre?

Ramanou BIAOU en compagnie de quelques membres du comité d’organisation de la quatrième édition du Bénin DNS Forum.

Nous devons améliorer notre participation dans l’écosystème de la gouvernance de l’Internet dans le monde. L’internet est un bien commun et universel. Sa gestion, sa gouvernance, sa transformation et son développement nous concernent tous et doiventt bien entendu prendre en compte notre contexte local. Cela ne peut pas se faire sans notre participation de qualité au développement des politiques de gouvernance et des protocoles techniques de l’Internet de demain. La création d’un cadre tel que le Bénin DNS Forum dans d’autres pays serait un formidable outil qui permettra de sensibiliser sur la nécessité de notre participation, mais aussi de renforcer les capacités pour développer une participation de qualité de nos communautésIl serait donc bénéfique à chaque pays d’envisager de telles initiatives au niveau local.

Ganiath BELLO: 5 : Qu’allez-vous faire de ce prix.

Je vais en profiter (sourire) avec toutes les personnes avec qui nous avons travaillé durant toutes ces années au développement des initiatives liées à Internet au niveau local et régional. Cette reconnaissance est avant tout une responsabilité, nous devons continuer à construire ce bel héritage que nous a laissé le feu Dr Tarek Kamel. Ceci en continuant à travailler avec notre communauté et en renforçant davantage les capacités des différentes parties prenantes pour le développement d’un meilleur engagement et surtout d’un internet Libre, ouvert, neutre, sécurisé et résilient.

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :