Numérique

Spécialisation du journaliste, une solution efficace contre la pollution de l’information

Discutée au cours d'un webinaire de Coin Consults

Ils intervenaient de plusieurs pays. Du Nigéria à la Russie en passant par le Bénin, le Ghana ou encore le Libéria, de jeunes journalistes africains dont Grace OUENDO du Bénin ont animé un webinaire sur la pratique du journalisme à l’ère de la pollution de l’information. Une initiative de Coin Consults entrant dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la liberté de presse.

Pratiquer le journalisme en Afrique à l’ère de la pollution de l’information : défis et solutions possibles. Session de partage d’expériences par de jeunes journalistes africains

Grace OUENDO

1- Veuillez-vous présenter intégralement

Grace Ouendo est Digital marketer diplômée en journalisme. Fondatrice du médias en ligne www.ladygracious.com qui promeut la créativité et l’innovation en Afrique, co-fondatrice de l’ONGAccess to Computer for Every Girl et Community Manager chez Orion Origin.

2- Quel résumé faire du webinaire du jeudi 14 Mai dernier après une courte description des organisateurs et des intervenants ?

Coin Consult est une entreprise basée au Nigeria qui utilise une communication efficace pour défendre les programmes de développement communautaire, axés sur la résolution de problèmes liés au changement social dans les entreprises, les institutions gouvernementales et les particuliers.

Les panélistes qui ont partagé leur expérience à travers ce webinaire sont des experts en communication comme le Dr Ifeoma TherasaAmobi. Département de la communication de masse, UNILAG. Dr Lambe Kayode Mustapha, Département de la communication de masse, Ilorin. Sam Ejiwunmi (conférencier et fondateur de Coronavirus Fact Check). Mustapha Muh. Jamiu (Université RUDN) et d’autres jeunes journalistes du Ghana, du Libéria, du Nigéria et de la Russie.

En bref, au cours de la table ronde, nous avons discuté du rôle du journaliste et s’il est vraiment à la hauteur de sa vocation, comment cette ère du numérique affecte-t-elle l’information et les gens. Nous avons également remarqué que nous avons les mêmes problèmes à travers l’Afrique, mais à différents niveaux, en ce qui concerne la réglementation de l’information. Le Dr Lambe a mentionné que le journaliste doit se spécialiser dans des domaines, devenir des experts dans des domaines spécifiques et ne pas être généraliste, cela l’aidera à obtenir les bonnes informations et les gens sauront qui écouter.

3- Comment définissez-vous la pollution de l’information ?
La pollution de l’information, c’est essentiellement quand quelqu’un est exposé à toutes sortes d’informations et ne sait pas comment séparer les bonnes des mauvaises informations. Cela peut créer une distorsion de la réalité et créer un changement par la manipulation des perceptions et des opinions.

4- Quels apports de solution retenir ?

Solutions: disposer d’un pool régional de diffusion d’informations afin qu’un journaliste au Nigeria puisse confirmer un fait du Ghana, ou vice versa, cela renforce le fait que l’info vient d’une source crédible.
Les professionnels des médias devraient essayer d’être des spécialistes et non des généralistes, et si c’est un sujet qu’ils ne maîtrisent pas, qu’ils devraient essayer d’obtenir une éducation de base et consulter des experts avant d’informer la population.

5- Parlant de pollution de l’information, quels médias sont les plus moins crédibles dans ce domaine selon vous à l’ère du numérique où la web info devient presque incontournable ?

A l’ère du journalisme citoyen, certaines plateformes comme les médias sociaux ne sont pas crédibles; n’importe qui peut créer son histoire et la partager. Sites Web officiels, revues et articles d’experts, journaux devraient être un réflexe en termes de vérification des faits.

6-Pour finir, la jeune femme média au Bénin, est-elle ou pas épanouie ? Justifiez votre réponse. Si c’est non, quelles sont vos propositions

oui ou non dépend de ce que vous en faites. Je pense que nous avons le pouvoir de changer ce que nous voulons à un niveau individuel, donc cela variera d’une personne à l’autre. Il est vrai que cela s’accompagne de défis comme le harcèlement sexuel, le sous paiement, etc… mais vous créez votre monde. Aujourd’hui, avec Internet, tout est possible, si vous ne vous sentez pas chez vous dans un lieu de travail, chercher ailleurs, car vous créez ce que vous voulez. Je pense donc que c’est à nous même femme de définir notre épanouissement.
Interview réalisée par Ganiath BELLO
Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :