Numérique

Une robe jaune ambre pour une journée sur les nouveaux médias, le numérique et l’intelligence artificielle

Maîtresse de Cérémonie d'Occasion

 

Jeudi dernier, 30 Mai, j’ai joué le rôle de maîtresse de cérémonie de 10h à 18h. C’était pour une table ronde sur  »les enjeux éthiques dans les nouveaux médias, du numérique et de l’intelligence artificielle ». J’avais mis des chaussures talons moyens qui ont supporté mes plus de 100 kilos. Waow. Tellement c’était pénible à un moment que j’ai dû sortir mes sandales à cordes de secours.

Entre Porter du Maquillage et ne pas en mettre, le choix est vite fait

Moi

Pour une fois depuis des années, j’ai pu me convaincre de porter un peu de maquillage. Il faut me comprendre😊. C’était une rencontre où devaient se réunir pour des panels des patrons de médias classiques au Bénin, des blogueurs, des responsables d’associations de médias, du numérique, de la gouvernance de l’internet et plus encore.

 

Lire aussi Le premier Women Digital Week au Bénin

Le maquillage a semblé réussi. Quelques amis et aînés m’ont trouvé changée dans le bon sens 😎
Tant mieux pour mes espoirs et mes doutes entremêlés. Car à chaque fois, je devais me faire un joli petit minois, aller au pupitre pour annoncer soit un panel, soit un court exposé sur un thème. Je faisais par exemple comme ceci:

–  »c’est vrai qu’après le déjeuner, on sent le besoin de piquer du nez mais le prochain panel va davantage vous intéresser parce qu’il porte sur l’éducation numérique à l’ère du numérique. Il est constitué à majorité de femmes et sera modéré par Madame Barkatou Sabi-Boun. » Là, c’était le troisième panel.
.
À la fin de mon speech, je souriais et demandais d’applaudir. Gentiment, les participants applaudissaient. (Sourire)

Panel 3 sur l’éducation numérique

La robe jaune ambre de deux doutes majeurs

Pour assurer mon rôle de maîtresse de cérémonie, j’avais porté mon choix sur une robe jaune ambre. Elle a des perles rondes et blanches sur les manches et dans le cou. Elle a une ceinture à la taille. On avait le choix de la mettre ou pas. Eh bein…. notre MC a utilisé les deux modèles au cours du même événement. L’un de ses défauts, c’est cela. Ne jamais souvent être sure de rien. 😇
.

Lire aussi Lettre aux femmes d’Isoc-Bénin

À un moment donné de la journée, je me suis retirée dans un coin de l’hôtel où personne n’osera venir. Objectif ultime: vérifier si j’avais encore la classe (😋😎) de la matinée! Ouiiii. Il faut que je vous dise. Cette assurance des premières heures quand tu sais que tu as porté une robe et une chaussure neuves. Quand tu sais aussi que tu as mis un parfum Dior pour annoncer les représentants des entités grâce à qui l’évent a été organisé. Dans le cas d’espèce, ce sont l’ADENA (Association pour le Développement du Numérique en Afrique) et le BRAO-OIF (Bureau Régional pour L’Afrique de l’Ouest de l’OIF)

Affiche Informative

Au fond de moi, je crânais un peu et faisais la fière. J’avais rédigé à l’avance chaque mot que je devais dire à l’ouverture. Monsieur Guy KAKPO, le PDG de Radio Tokpa, à l’époque où j’y étais encore nous répétait ceci : » la meilleure improvisation est celle qui est rédigée. » je n’ai pas oublié. Donc après les salamalecs d’usage, je faisais ceci:

.- Avec l’arrivée et l’utilisation de Facebook, Twitter etc. on parle de nouveaux médias, de numérique … (Blablabla)… Face à cette réalité…des initiatives sont prises…Parmi elles, le lancement du Réseau Francophone des Ministres Chargés du Numérique à Érevan en Arménie au XVIIiè sommet de la Francophonie (blablabla)…et dans le cadre de la première réunion de ce réseau dont la présidence revient au Bénin…cette table ronde …est initiée. (J’espère ne pas les avoir saoulé 🤔)

Donc c’est avec assurance que j’ai raconté mon histoire au pupitre et j’en étais contente.

Je deviens petite devant Affisou ANONRIN et Maurice THANTAN

Ce qui me donnait plus du sourire aux lèvres et au cœur, c’était la diversité des panélistes et des participants. Pour un tel thème, l’ADENA et le BRAO-OIF auraient pu se contenter d’inviter des blogueurs, des responsables de nouveaux médias, et de gens qui parlent souvent le langage du numérique. Mais non!!!! Ils ont réussi aussi à faire déplacer plusieurs membres et responsables du réseau des journalistes accrédités au parlement béninois. Des aînés comme François Awoudo, Gérard Agognon et Guy Constant EHOUMI de l’ODEM (Observatoire de la Déontologie et de l’Éthique dans les Médias) et Raymond ADJAKPA-ABILÉ. Ils ont animé le premier panel qui a porté sur la déontologie dans les nouveaux médias.

Lire aussi: Lettre à ma fille

Je dois avouer qu’avec mes 33 ans rond et ma morphologie, malgré eux donc, je me faisais petite aux yeux de tous ce jeudi là. Sinon Monsieur Affissou Anonrin de la Presse du Jour qui a vu et encouragé mes premiers petits pas de journaliste stagiaire puis collaboratrice entre 2007 et 2009 ou Monsieur Maurice Thantan, l’un de mes formateurs en création de blog et rédaction web en 2014 allaient assurément rire sous carpe.

Panel 2 sur le modèle économique des nouveaux médias

Il fallait être présent ce jour là pour écouter l’histoire des médias en ligne comme 24 heures au Bénin de Monsieur Judicieux Zohoun. Celle aussi de Banouto de Monsieur le manager Léonce Gamaï. Ou écouter ce témoignage de l’un des participants. Il a expliqué faire partie des premiers blogueurs du Bénin. Le premier chèque d’un montant dérisoire qu’une structure lui a payé pour faire passer une pub sur son blog, il ne l’aurait jamais ENCAISSÉ!!! Woaw. Juste pour témoignage et se rappeler! On a passé un bon moment au cours de ce deuxième panel qui a eu la thématique  » nouveaux médias à l’ère du numérique : quel modèle économique? »

Rachael OROUMOR et mes papier-mouchoirs

À ce stade de la journée, mon fameux maquillage, pas terrible terrible du tout avait déjà pris un coup. Au lieu de me rappeler les bons conseils de  »ma guide » d’un après-midi dans une boutique pour femme, j’ai opté pour un lot de papier-mouchoirs. But ultime: soulager ma peau transpirante 🤣🙈

J’en avais encore dans la main quand  Rachael Orumor (Madame Robotique du Bénin) a fait sa présentation. Elle a parlé de l’intelligence artificielle avec une aisance à jalouser. Une brève et limpide présentation applaudie avec spontanéité par l’assistance. Cela vous étonnera peut-être mais là-dedans, elle a évoqué la pâte noire et la sauce légume cuisinés de mille façons en Afrique. C’était Topissime!

Rachael OROUMOR

Lire aussi: L’intelligence artificielle au Data Forces 3

Mes fameux papier-mouchoirs, j’en avais encore à la main pour  »rafraichir » (lol) mon maquillage au dernier panel.  Il a porté sur la même thématique que l’exposé où Rachael. Cette dernière s’est retrouvée seule femme entre Franck Bignon Kouyami, Mathias HOUNGBO et Monsieur ADENA Élisée DITCHARÉ. Et elle a encore ASSURÉ GRAAAVE dans un français anglisé.

Tous ont su que c’était une perruque!

À la fin de la journée, au lieu d’attendre d’être dans les quatre murs de ma chambre pour retirer la perruque, je l’ai fait devant Fawaz, Roméo et Jérémie. Fallait voir la tête qu’ils ont fait!!! Ils avaient pourtant complimenté ma coquetterie au début de matinée.

Merci à tous d’avoir lu. À la prochaine pour une autre histoire avec mon MOI.

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redis à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la perche! C'est toujours mieux.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :